The Holiday Scam

Forum RPG tout public Avatars illustrés 200*400px
Le Deal du moment : -36%
-100€ sur la Centrale vapeur Calor PRO EXPRESS ...
Voir le deal
179.99 €
Le Deal du moment : -50%
-50% sur le Vélo électrique Xiaomi Mi ...
Voir le deal
499.99 €

Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil

https://the-holiday-scam.forumactif.com/urlhttps://the-holiday-scam.forumactif.com/url
https://the-holiday-scam.forumactif.com/urlhttps://the-holiday-scam.forumactif.com/url
L'oracle
Destin
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
L'oracle
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
au cœur de la foi
Roches creuses
Moyenne
Ces derniers temps, les Dieux se sont montrés particulièrement agressifs et destructeurs. Depuis l’ouragan, tout semble n’être qu’une succession de malheur : mauvaises récoltes, attaques répétées d’animaux sauvages, pillages… Il semblerait que la faute incombe aux mortels, qui ont certainement dû mal se conduire.

Les prêtres des sanctuaires exhortent les Ijọbiens à pratiquer des pèlerinages, à se rendre dans les lieux de cultes pour chercher à nouveau la protection des divins, qui ont pourtant toujours été du côté de la civilisation humaine.

Les rumeurs allant de bon train, l’on raconte dans les villages que pour redorer son image auprès des Dieux, la meilleure solution est de se rendre au cœur des Roches Creuses, à l’endroit exact où toute l’île - ou presque - était au moment de la Grande Nuit et où certains ont pu trouver asile.

Vous pouvez y déposer une offrande, mais selon les dires des anciens, passer une nuit au sanctuaire, face à soi et aux Dieux, même si vous n’êtes pas seul, est la méthode la plus efficace, bien qu’oubliée au fil des années.

Lorsque vous arrivez sur place, la multitude d’offrandes, accrochées sur les parois, les stalactites, stalagmites ou déposées à terre offrent un spectacle saisissant : certaines sont anciennes de plusieurs siècles, tandis que d’autres, les plus récentes, sont les témoins des événements récents, de la tempête.

Au fond de la grotte, où se trouve la pierre de Lune, vous pouvez apercevoir une lueur étrange. La pierre au centre de l’immense bloc scintillant d’une lumière blanche, douce et réconfortante.

Vous êtes au bon endroit, si vous souhaitez percer les mystères de la foi.
NB : comme tu effectues cette mission en solo, n'hésite pas à la faire en plusieurs post et à éventuellement [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou attendre que le staff s'occupe de te présenter des choix et des scénarios !  Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil 2512691759
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
@"ninlil vasundhara"
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
joué.e par
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Pronom
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Âge
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
trigger
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Invité
Invité
Anonymous
Au coeur de la foi

Qu’admires-tu dans les divinités si tu n’en connais rien ?

À peine commences-tu à t’épanouir, que le sort expectore sur toute l’île et que le fléau se répand comme la maladie. Si t’as l’habitude des déluges, t’en as jamais vu d’une telle ampleur, au point que la cognition de la terre semble éraflée de toutes parts : hier encore, il courait dans tout Ijoba que des animaux, qu’on ne croise quand dans la futaie, sont descendus sur les villages et que certains ijobiens ont eu le malheur d’avoir été agressés. Mais quand ce n’est plus la nature qui persifle contre les hommes, ils se retournent contre eux-mêmes et s’opposent aux renforts de joutes verbales et de rixes de pugilats. Tes rêves d’indépendance et de prospérité ont vite volé en éclat, mais tu n’as même pas eu le temps de t’apitoyer sur les bouleversements qui dépouillent Ijoba que t’as dû porter secours aux plus nécessiteux.

Peu importe ce que t’aies pu faire : la fortune vous boude et les Dieux n’entendent pas vos prières. T’as eu la sensation de n’avoir servi à rien mais… d’un autre côté, t’as voulu te rassurer en te disant que si t’es encore en vie et bien portante, c’est que t’as forcément un rôle à jouer, que tes actions comptent tout autant que celles de tes pairs. Quand bien même tes efforts se sont échoués contre les forces de la nature, quand bien même les ruelles ne se sont jamais présentées aussi peu sûres —si bien qu’elles t’ont parues être des enclos urbains fourmillant de menace à chaque bifurcation—, et que les épouvantes d’Eke ont écumé toutes les merveilles du royaume, ton acharnement à vivre t’a poussée à faire tout ce qui était en ton pouvoir pour changer la donne.

Avec un peu de foi —de bonne foi, s’entend—, tu ne peux qu’y arriver, n’est-ce pas ?

Plus facile à dire qu’à faire.

Déjà, t’aimes pas le changement —en tout cas, pas celui que t’as pas envisagé—, encore moins quand t’as la sensation que le courroux divin en est l’instigateur et que tu n’en comprends pas les motivations. Tout porte à croire que t’es à l’aube d’un nouvel âge dont ta génération témoignera certainement. Quelque part, tu te dis que ça a forcément un lien avec la montagne et que, depuis l’arrivée de ces allochtones, l’infortune abat ses dernières cartes sur la table. Tu ne saisis pas pourquoi Oke s’évertue à leur concéder le passage sur Ijoba, à supposer que ces étrangers-là sont bel et bien la cause de votre désastre. Bon gré, mal gré, t’as fini par te dire que le mal venait en partie, si ce n’est entièrement de vous, que y’a évidemment quelque chose à en tirer ; on n’a pas tardé à te donner raison, parce que c’est ce que les prêtres clament, et c’est pour quoi t’as pas rechigné à pérégriner jusqu’aux Roches Creuses. Pourtant, lorsque tu t’es retrouvée face à aux pics de la montagne, un effroi t’a frigorifiée sur place. Tu sais pas d’où ça t’est venue, t’as juste eu une désagréable sensation et le fait que tu n’en connaisses pas les causes a suffi à te frustrer davantage.

T’as voyagé léger, un peu dans la précipitation tu l’avoues, la besace flanquant ta côte à moitié évidée entre-temps : en bref, tu vas potentiellement crever de faim si tu veux avoir de quoi grignoter demain — mais bon, qu’est-ce qui pourrait être pire ?—, sachant que t'es partie à jeun histoire d'avoir les idées claires.

Te voilà gravissant la montagne, armée d’un bourdon de pèlerin de fortune. Plutôt que de te faire du mouron, t’as fini par te lancer parce qu’il faut bien que tu te bouges un jour. La fatigue n’aidant pas, un point de côté t’as fait courber l’échine, à croire que tu puisses survivre à tout sauf à une misérable crampe. T’as donc fait une pause, le temps de reprendre une respiration correcte. T’en as profité pour lorgner ton offrande —une petite statuette votive en cuivre archaïsante, la première que t’aies entièrement réalisée de tes mains, t’en étais si fière à l’époque ! Elle ne vaut certainement pas ton niveau actuel, mais t’espères que la valeur symbolique que tu lui accordes satisfera les Dieux.

Trêve de méditation spéculative : t’as vite fait de reprendre ton ascension d’une traite, jusqu’à l’entrée de la grotte. Là, un souffle s’est élevé dans le néant d’une nuit tachetée d'étoiles pour se loger au sein des Roches Creuses. Serait-ce Afefe qui se réjouirait de la résolution qui t’as portée jusqu’ici, à l’instar des ijobiens qui t’ont précédée ? Si c'est bien le cas, ça te rassure, en quelque sorte, parce que t’achèves de te convaincre que t’es sur la bonne voie.

T’as abordé l’antre avec prudence. Il y a longtemps que tu n’y as pas remis les pieds —à vrai dire, tu ne l’as plus fait depuis que Indra a rejoint l’Au-Delà. Tes sens en alerte, t’as balayé les épontes d’un regard curieux. Le silence, la faim, le froid les éveillent et t’extirpent de la nonchalance qui guette l'instant où tu tourneras de l’oeil. T’as promené la main sur les parois glaciales et observé une cavité habillée d’étrennes et de présents du de la tête aux pieds. Chacun d’entre eux devait représenter un voeu, ou de muettes requêtes que tu laisses naître dans un coin de ton imagination. Tu devines que d’autres t’ont précédée naguère —t’as d’ailleurs rencontré d’autres pèlerins sur ton chemin—, et t’as l’impression d’être liée à eux par leur passage éphémère. Cette sensation, le fait de te sentir connectée à des âmes vagabondes —celles d’Ijoba—, t’enivre d’une sérénité que même ton atelier peine à t’offrir.

Pourtant tu crains le vide, l’absence et le silence.

C’est peut-être l’occasion d’y remédier.


joué.e par
Pronom
Âge
trigger
Invité
Invité
Anonymous
Au coeur de la foi

Au cœur des Roches Creuses, tu t’es laissée happée par mille sensations. C’est peut-être le sanctuaire qui te parle, les Dieux qui jaugent ta détermination, ou peut-être toi qui t’inventes des impressions sous le coup de l’émotion : va savoir.  La lactescence qui émane de la pierre de lune baigne le foyer du lieu saint. Ça t’apaise, vaguement, si bien que tu finis par te mettre sur ton séant. Tu déposes ton havresac à tes côtés, comme s’il recelait un colifichet malingre que tu ne souhaiterais pas disloquer par mégarde. L’instant d’après, une grande inspiration a fendu tes poumons, juste avant que tu n’extraies ton offrande de la besace.

Tu as scruté la pierre de lune du regard, après avoir disposé ton présent, avec une attention singulière, comme si tu y cherches un défaut ; en réalité, tu y as focalisé des supplications aphones et, par formalisme, tes lèvres se sont mues sur ton verbe feutré :

— Ô Créateurs de toute bonne chose en ces terres, je me présente à vous... Pardonnez-moi si je vous ai offensés.

Tu t’es interrompue pour guetter une manifestation du divin.

— Orun, entends mes prières : accorde-nous ta grâce et épargne-nous de ton courroux…

Tu as encore repris :

—  Iseda, toi à qui j’ai été consacrée ; et toi Ogbin, qui nous offre tous les trésors de la terre, guidez-nous et préservez-nous des mauvais présages et des maléfices d'Eke...

Et tes éloges panégyriques se sont éternisés davantage, tandis que tu as adopté une posture de fervente dévote en quête d’amnistie et de béatitude. Enfin, tu as expiré, et tu as cherché sérénité et circonspection.

Tu n’as pas médité depuis des années... à moins qu’un verre en solitaire ne compte, quoique ce genre d’expérience tient plus du lamento que de la véritable introspection. Et puis, ça résout rien, l’alcool. C'est qu’une échappatoire, et force est de constater que ces débâcles t'accablent. Étant consciente qu’un idéal de la contemplation suppose une ataraxie plénière, cette espèce de gymnastique du corps et de l’esprit risque de s’avérer plus alambiquée à mettre en pratique que ce que t’as imaginé en amont.

T'as commencé par lutter contre la faim. Ça n'a pas été aisé, et t'as dû t'y reprendre à deux fois pour ne pas céder à la disette. On prétend que le jeûn aide à garder les idées claires, mais c’est un véritable calvaire ! Faut croire que tu as besoin d’un temps pour t’y acclimater, histoire de ne pas céder à la tentation...

Y’a quelques mets qui t’attendent bien sagement dans ton sac, pourtant...

Rien ne t’oblige à t’infliger une telle épreuve...

Là, ce que tu peux faire, c’est rouvrir les yeux, lentement.

Et te ruer dessus.


Non.

Tu te fais force. À quoi ça te servirait de voyager jusqu'ici, de demander clémence, si tu es incapable de te soumettre à la moindre affliction, sinon confirmer l'idée que tu es incapable de te soustraire à ton confort personnel ? Ton objurgation te pousse à te retrancher, jusqu'à ce que tu trouves écho à tes obsécrations.

Et puis... tu t’es heurtée au vide. Celui dans lequel les peines s’engouffrent et épient les occasions de resurgir des abîmes, celui sur lequel tu ne t’épanches jamais, car ça te dérange de savoir précisément ce que t’y trouveras. Cette angoisse te travaille, à tel point que tu en a oublié de rester concentrée sur ta respiration. Tu te retrouves inhumée sous une montagne de réflexions spontanées ; tu penses, constamment ; tu penses à tes réussite et tes responsabilités nouvelles, mais aussi aux alliances que tu vas devoir forger, et à celles que tu devras sacrifier ; tu te frustres à l’idée d’une crise sans précédent étouffera sans doute ton ascension ; et le souvenir du déluge s’impose à toi comme une abominable gigantomachie affamée d’espoirs et d’hybris humaines… et puis...

Et puis...

Pourquoi t’es là, déjà ? Mille questions te chargent, lorsqu’il s’agit d’eux. Des Dieux, tu veux dire. Ah, Ninlil ! Les Dieux et toi, ça a souvent été une relation compliquée, pas vrai ? À vrai dire, t’as souvent eu l’impression qu’ils se sont joués de tes états d’âme, ou que tes petites calamités doivent les amuser, Là-Haut.

Mais t’es pas là pour ton petit confort personnel, et encore moins pour te plaindre de tes petits malheurs sans importance.

Tu te souviens de la raison de ta venue. Le déluge. Parce que tu veux te rendre utile. Parce que tu veux te vider l’esprit, t’assurer d’avoir les bonnes grâces divines avant d’entreprendre quoi que ce soit. Alors, tu te berces de mantras, ceux qu'Indra marmonnait de son vivant, jusqu’à ce que tu te raccroches à la cadence de ton inhalation. Là, tu éclaircis la brume, le doute et les suggestions éprouvantes qui t'ont envahie. T’as pris une grande bouffée d’air, t’as essayé de te relaxer. Ça n’a pas été évident au début, mais t’as senti que t’appréhendes moins l’exercice, maintenant.

Inspire... expire.

Ne pense qu’à ta respiration, refais le vide, entres en symbiose avec ce qui t’entoure. Bientôt, tu te détends enfin. T'as la sensation que l'atmosphère se rafraîchit, et tu te sens moins lourde qu'à l'accoutumée. Peut-être que t'es sur la bonne voix, cette fois-ci.


joué.e par
Pronom
Âge
trigger
https://the-holiday-scam.forumactif.com/urlhttps://the-holiday-scam.forumactif.com/url
https://the-holiday-scam.forumactif.com/urlhttps://the-holiday-scam.forumactif.com/url
L'oracle
Destin
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
L'oracle
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Intervention de l'Oracle
La sensation de la faim qui creuse ton estomac, celle du froid qui s’insinue dans tes os, comme celle du poids qui pèse sur tes épaules qui semblent porter tous les chagrins du monde, disparaissent peu à peu. Tes paroles enveloppent la cavité sombre, viennent bercer tes oreilles, donnant à tes mots le poids de la foi.

Peut-être entends-tu les esprits s’agiter autour de toi, alors que tu les réveilles.

Une goutte d’eau coule le long d’une stalactite et achève sa course en s’écrasant contre le sol de pierre. Une autre la suit. Une troisième. Ci et là, des objets frémissent et certains tombent, ricochent sur les pierres, comme si les entités qui t’entourent souhaitaient que tu prennes conscience de leur présence.

Mais est-ce seulement réel ?
Oseras-tu ouvrir les yeux sur l’invisible ?
Ecouter ce qui ne s’entend pas ?

Derrière tes paupières closes, tu perçois soudain une lumière de plus en plus forte. Si tu ouvres les yeux, peut-être disparaîtra-t-elle, tant elle semble irréelle. Une voix t’appelle, se fait pressante, t’incite à plonger au plus profond de toi-même. Les paroles ne sont pas humaines, tu ne reconnais aucun dialecte, mais tu les comprends.

Les secondes se transforment en minutes.
Les minutes s’écoulent lentement.
Et pourtant le temps file, autour de toi.

A un moment donné, alors que tu as peut-être atteint ton état de concentration le plus fort, un grand bruit se fait entendre dans les entrailles des galeries adjacentes. La lumière disparaît aussitôt et les voix s’éteignent comme si elles n'avaient jamais été qu’une douce illusion.

La fantaisie prend fin.

Mais cela signifie-t-il pour autant la fin de ta quête ?

Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
joué.e par
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Pronom
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Âge
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
trigger
Une image en 100x100 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au cœur de la foi — MISSION // Ninlil Wq32
Messages :
191
Coquillages :
1651
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Contenu sponsorisé
joué.e par
Pronom
Âge
trigger
The Holiday Scam :: 

Archives

 :: Archives des rps
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum