The Holiday Scam

Forum RPG tout public Avatars illustrés 200*400px
Le Deal du moment : -40%
-40% La webcam Logitech C920s HD Pro, Full HD ...
Voir le deal
59.91 €

Sous le regard d'Iku [SOLO]

https://the-holiday-scam.forumactif.com/t409-ode-egan-tout-homme-a-une-mission-a-accomplirhttps://the-holiday-scam.forumactif.com/url
https://the-holiday-scam.forumactif.com/t409-ode-egan-tout-homme-a-une-mission-a-accomplirhttps://the-holiday-scam.forumactif.com/url
Ode Egan
Natif
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
Ode Egan
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;


XP:
Sous le regard d'Iku [SOLO] Left_bar_bleue31/150Sous le regard d'Iku [SOLO] Empty_bar_bleue  (31/150)

 

Sous le regard d'Iku

Ce n'est pas dans la vie que se trouve l'égalité, mais dans la mort.

Le soleil est haut dans le ciel. Pourtant au loin, des nuages gris s’accumulent et Ode se dit qu’il va probablement pleuvoir avant ce soir.

La nuit sera fraîche.

L’herbe bruisse sous ses pieds et le vent lui chatouille le visage. Les montagnes le dominent. Ici, Iseda est Reine et Ode, serein. C’est loin des hommes qu’il se sent le plus à son aise. Loin de leur hypocrisie, de leurs mensonges et de leurs masques. Pourtant tous ne sont pas comme ça, et c’est à la recherche de l’un d’entre eux que le chasseur se trouve en ces lieux.
Il dévale les pentes et descend des sentiers abrupts, dans la terre et la poussière. Les cicatrices sur son flanc sont encore roses, témoins du combat qui a eu lieu non loin d’ici il y a de cela quelques semaines. Et c’est à cause d’elle qu’il a décidé de quitter Oluh pour rejoindre les montagnes. Ode ne se fait pas d’illusion quant aux chances de réussite de sa quête, il sait bien qu’il s’agit sans aucun doute d’un coup dans le vent, mais il doit au moins essayer.
C’est dans les environs qu’Ode a rencontré Esteban. L’étranger à la moustache. Le médecin qui lui a sauvé la vie. Il y a peu de chance qu’ils se rencontrent à nouveau, et le chasseur n’est même pas certain du chemin qu’il a effectué lorsqu’il était en prises au puma. Mais s’il doit revoir Esteban, ce ne peut être qu’en s’approchant des montagnes et des gardes qui surveillent le chemin entre leurs terres et celle des étrangers. Ode ne sait même pas ce qu’il dira à Esteban s’il le revoit. Mais il veut pouvoir le remercier. Il a bien sur lui quelques coquillages, mais il doute que le médecin en ait l’utilité parmi les siens. Alors que lui offrir en retour ?
Et c’est alors qu’il se pose la question, que l’univers en décide autrement.
Il la voit, allongée à même le sol, la jambe droite pliée dans un angle peu naturel. Ode juge la hauteur de la falaise qui les surplombe. Elle a dû glisser et tomber. Est-ce qu’elle est morte sur le coup ? Est-ce qu’elle a souffert ? Le chasseur s’approche à pas mesurés et s’accroupit près du corps.

Il se sent étrangement calme, sinon pour la tristesse qui s’engouffre dans son être comme s’il avait laissé la porte ouverte. Ses vêtements sont ceux des étrangers, colorés et légers. Peu pratiques. A ses pieds manque une chaussure qui trône un peu plus loin dans la boue et les feuilles. Est-ce qu’il pleuvait ? Est-ce qu’il y avait de l’orage ? Le vent soufflait-il à ses oreilles ? Est-ce qu’il a précipité sa chute ? Les questions se bousculent dans l’esprit du chasseur, puis disparaissent dans un écran de fumée. Elle est là depuis un moment à en juger par l’état de ses habits et de son visage. Elle serait probablement méconnaissable pour ses proches. Ses proches… Ode retire délicatement une mèche rousse de son front. Avait-elle de la famille ? Des amis ? Des enfants ?

Le chasseur lève les yeux vers le ciel. Y a-t-il quelqu’un qui la cherche en ce moment-même ? Quelqu’un qui attend désespérément qu’elle revienne ? Ode ne peut s’empêcher d’en vouloir aux Dieux. À Oke, particulièrement, d’avoir pris cette vie qui ne lui appartenait pas. Les étrangers sont comme des enfants, ignorants de tout. Cette femme n’avait probablement aucune idée d’à quoi elle s’exposait en s’offrant à ses bras. Tous les Ijobiens sont avertis dès leur plus jeune du danger des montagnes, mais ces gens, ces inconnus, n’en savent rien. Elle s’est probablement perdue, prise dans l’enfer vert et égarée entre les arbres qui se ressemblent tous. Et si Orun l’a surprise, elle n’avait aucune chance de s’en sortir. C’est déjà un miracle qu’Ode l’ait trouvée.

Les minutes s’écoulent lentement alors qu’Ode jauge ses options. Il ne peut pas l’abandonner comme ça, seule et à la merci des bêtes qui se feront un plaisir d’éparpiller ce qui reste d’elle. Il ne peut pas non plus la ramener avec lui à Oluh. Que feraient les siens d’une étrangère, morte dans la montagne qui plus est ? Il ne peut pas la ramener auprès des voyageurs, à cause des gardes que la Reine a placé entre leurs deux peuples. Accepteraient-ils seulement qu’il l’a simplement trouvé dans cet état et qu’il n’y est pour rien ? Ode passe une main dans ses cheveux, mal à l’aise. Il ne veut pas risquer de déclencher une guerre. Mais eût-il été à sa place, il aurait voulu que sa mère soit mise au courant.
Il aurait voulu qu’elle sache la vérité.

Et s’il en parlait à Esteban, le jour où ils se reverront ? S’il lui indiquait l’endroit où se trouve la femme pour qu’il puisse la ramener chez elle ? Ode jette un coup d’œil autour de lui. L’endroit n’est pas facile d’accès, ni très reconnaissable, mais il est certain de pouvoir retrouver le chemin. La falaise lui sert de point de repère. Oui, il pourra même accompagner le médecin jusqu’ici sans difficulté. Et il est le seul étranger qu’Ode connaisse. Qui lui a sauvé la vie. Le chasseur sait qu’il peut lui faire confiance, et il espère qu’Esteban acceptera sa version des faits.

Mais comment lui dépeindre la jeune femme pour qu’il la reconnaisse ? Ode n’est pas physionomiste, et s’il devait la décrire, il se contenterait de parler d’une femme blanche, rousse, d’environ une trentaine de déluges qui portait un haut sans manche rose et un bas brun, avec des sandales dorées. Est-ce que ça suffira pour qu’il mette un nom sur la personne ? La description est vague, probablement trop. Il lui faut quelque chose, un détail, qui accroche suffisamment pour qu’on sache tout de suite de qui il s’agit.
Ode examine l’accoutrement de la jeune femme. Pour lui, tout sort de l’ordinaire, mais il est certain que pour les voyageurs, sa tenue est très banale. Puis il aperçoit le collier à son cou. Doucement, le chasseur le lui retire. Au bout des mailles d’or brille un pendentif en forme d’hirondelle. Voilà qui devrait faire l’affaire. Il lui suffira de le donner à Esteban pour que celui-ci, s’il ignore l’identité de sa propriétaire, puisse au moins se renseigner auprès des siens. Ils le lui rendront quand ils reviendront la chercher.

Ode glisse le collier dans la bourse qu’il a à la ceinture.

Mais le plus compliqué reste encore à venir. Il ne peut pas laisser la jeune femme comme ça, à même la terre. Si les animaux sauvages n’ont pas encore trouvé le corps, ce n’est qu’une question de temps. Il décide d’enterrer la jeune femme, pour l’instant. Ce n’est qu’une demeure temporaire, en tout cas c’est ce que le chasseur se dit pour ne pas trop culpabiliser. Il ne peut pas lui offrir une sépulture digne de la culture Ijobienne, pas dans ces conditions, mais il espère que ça suffira à la protéger, pour l’instant.
Creuser le trou lui prend du temps, en l’absence des outils nécessaires, et il s’abîme les doigts dans la terre et les cailloux. Mais après un moment et de nombreux efforts, le trou est suffisamment grand pour accueillir le corps et suffisamment profond pour ne pas risquer que des bêtes s’y infiltrent. Sans perdre davantage de temps, Ode se penche vers elle et, avec toutes les précautions du monde, la soulève pour la glisser dans la terre.
Et… c’est tout ?
Est-ce qu’il peut vraiment juste l’enterrer et partir ?
Sans un mot, rien ?

Ode tapote l’une des pochettes à sa ceinture. Là, voilà, celle-ci. Il en sort alors un petit morceau de branche de l’arbre des divins. Il en a fait l’acquisition il y a de cela quelques temps, afin qu’elle lui apporte protection dans ses missions. Sa rencontre avec le puma et avec Esteban l’ont convaincu de se montrer plus prudent. L’amulette est puissante, il le sait, et il a eu du mal à se la procurer. Mais voilà qu’il la pose entre les mains raides et glacées de la jeune femme.

« Puisse Iku te guider… »

Puisse-t-elle veiller sur toi. Même si l’inconnue ne partageait pas leurs croyances, Ode espère que la Déesse se montrera indulgente et, avec l’amulette comme don, acceptera de la mener jusqu’à l’Au Delà. Silencieusement, Ode lui adresse une prière, la tête baissée en recueillement et les yeux fermés.
Puis, lentement, il couvre le corps de terre. Une goutte de pluie lui tombe sur le coin du museau. Ode relève la tête vers les nuages gris. Lorsque le vent se met à souffler, il se dit qu’elle a dû avoir peur, toute seule dans ces bois, et plus encore lorsqu’elle a perdu l’équilibre. Ses derniers instants ont probablement été empreints d’une terreur sans pareille et cette pensée le remplit de tristesse.
Lorsqu’il ne reste de l’incident qu’une terre fraîchement retournée, le chasseur se saisit d’un rocher suffisamment massif pour ne pas bougé sous la force d’Orun et le pose sur l’emplacement de la tombe. Ainsi ils n’auront aucun mal à la retrouver.

Ce faisant, Ode pense aux étrangers qui vivotent de l’autre côté des montagnes. Ils sont fragiles, inconscients. Le danger les guette, tapi dans l’ombre. Le chasseur, de là où il se trouve, ne peut rien pour eux. Il ne peut pas les empêcher de tomber du haut des falaises. Il ne peut pas les protéger des bêtes sauvages. Il ne peut rien contre leur faim, leur soif, leurs peurs. Cette impuissance fait naître en lui une grande frustration. Ils ne sont pas amis, non, certainement, mais il ne leur souhaite pas la mort ni la souffrance pour autant. Si Esteban lui a prouvé quoi que ce soit, c’est qu’il y a des gens biens de leur côté. Des gens qui ne méritent pas un sort tel que celui de la femme qu’il a trouvé.

Alors Ode se dit, en une promesse silencieuse et qu’il devra toujours garder pour lui,
si la situation le demande,
il les protégera.

Alors que la pluie se fait plus menaçante et que le vent gronde, Ode lance un regard au rocher, immuable et froid. Le visage fermé et strié par les gouttes, il fait une autre promesse, à haute voix cette fois, pour que de là où elle est, elle puisse l’entendre.

« Je reviendrai. Tu rentreras chez toi. »  
Moi-même
Awful
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
joué.e par
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
Pronom
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
Âge
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
trigger
Une image en 100x100 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] Ode9
Une image en 150*80 :
Sous le regard d'Iku [SOLO] 191218055130738806
Messages :
479
Coquillages :
1003
Date d'inscription :
18/12/2019
Origine :
Aisiki
Âge :
25 déluges
Métier :
Chasseur - Garde Royal
Avatar :
Gilgamesh - Fate
DC(S) :
Lou Anderson
Disponibilité :
  • Disponible
Badges :
badge_29;badge_20;badge_1;badge_21;badge_31;
The Holiday Scam :: 

L'entre deux mondes

 :: Les montagnes
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum