A story about getting lost

The Holiday scam

Forum rpg insulaire - Rp libre - avatars illustrés

Aloha
En ce moment...
Pas d'event en cours
12 voyageurs
08 natifs
Top-sites
Prédéfinis
Recherches RP
Medeïa cherche des compagnons de route.
P'tits newbies
MedeïaVoici la prétendante au trône d'Ijoba. Figure de La Faction, elle souhaite préserver Ijoba. Ne vous laissez pas avoir par sa quiétude qui cache une forte personnalité, digne de régner sur Ijoba.
KarahArtisan éprouvé par la vie malgré son jeune âge, Karah est un Natif au caractère passionné, capable d'entreprendre de grandes choses, surtout si sa curiosité l'emporte !
Oscar LuisonS'il regrette d'avoir souscrit à cette croisière bon marché, il doit maintenant encore plus le regretter depuis que le bateau est parti avec la fin de ses médicaments. Arrivera-t-il a gérer son stress ? L'avenir nous le dira.
Lexie WilsonCette jeune (ancienne) étudiante peut paraître douce en apparence, mais gare à vous si vous la cherchez ! Elle cache probablement un lance flamme quelque part sur cette île étant données ses tendances pyromanes.
shoutbox
Le Deal du moment : -41%
Cdiscount Mobile : offre 60Go à 9,99€/mois ...
Voir le deal
9.99 €

Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden]
Chris Russell
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Chris Russell
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
Messages :
135
<span id= :
616
Date d'inscription :
05/05/2019
Origine :
Portland
Âge :
23 ans
Métier :
Etudiant
Avatar :
mahiro • blast of tempest
DC(S) :
Nashoba Octohanacto


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue0/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (0/150)
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Vr3z

MON FABULEUX TITRE


Quel était le meilleur moyen de se divertir sur un bateau où tout le monde faisait la même chose tout le temps ? Je vous le donne en mille : un bal masqué.
Et oui, pour une fois, le capitaine avait eut une bonne idée. Mais il y avait un tout petit mini riquiqui problème à cet évènement.
Sur un rafiot… Où diable allait-on trouver des costumes ?
C’est là que Chris tomba sur une boutique qu’il n’avait jamais remarquée jusque-là. A croire qu’elle était apparu à l’instant même où l’invitation du capitaine au bal avait été glissée sous sa porte. Un magasin de costumes.

Quand il l’avisa pour la première fois, il se dit “ Pardon ? Quoi ?”
Puis il rentra, et inspecta les rayons. Il y avait une grande diversité de costumes, tous aussi cheap les uns que les autres. Quand il vit un masque avec les deux trous pour les yeux loin d’êtres alignés, il se demanda la même chose qu’en rencontrant la petite boutique.
Il essaya de trouver quelque chose à son goût. Ce cosplay de Sorro, panda roux malin, n’était pas trop mal par exemple.
Puis il vit le prix.
Ses yeux s'arrondirent comme les fausses lunettes en cul de bouteilles du rayon accessoire.
Et encore une fois, il se dit “Pardon ? Quoi ?”

☼☼☼

-C’est une honte, Monsieur ! Parfaitement.

Conscient d’avoir attiré l’attention de tous les voyageurs du couloir, il sortit du magasin avec une pause dramatique. Il se tourna avec rapidité, et pointa son index en direction du vendeur. Celui-ci était doté des mêmes lunettes cul de bouteille décrites plus haut, ainsi que d’une moustache noire qui contrastait beaucoup trop avec ses cheveux. Il avait d’ailleurs un air de famille avec ce bon capitaine.  


- Nous faire payer autant pour des costumes réalisés par de petits enfants chinois payé 1$ par mois, et ne même pas faire un rabais quand on vous montre un défaut de fabrication, j’appelle ça une honte, moi, monsieur !


Évidemment, Chris ne s’était pas livré à une telle scène dès le début. Il avait d’abord, tenté de chiper un costume, mais s’était rendu compte que le vendeur était juste au niveau de l’entrée. Puis il avait tenté de négocier le prix d’un costume en pointant du doigt tous les trous/ plis/ déchirures/ traces de colles qu’il avait pu trouver. Mais ce vendeur… Ce maudit vendeur… Il avait répliqué qu’il n’avait pas remarqué de telles merveilles, que cela rendait le costume unique et qu’il allait donc augmenter le prix. Oui, vous avez très bien entendu : AUGMENTER !!!


-Non.

-Non, vous n’avez pas d’enfant ?   demanda Chris.

-Non.

-Non, vous ne respectez pas les petits chinois ?   essaya de nouveau Chris.

-Non.

-Non, vous…

-Non.

Et là, ô miracle, Chris finit par la boucler. C’était un choc ! Il n’avait jamais rencontré quelqu’un de plus buté que lui. Allez-t-il pour autant accepter sa défaite ? Noooon. Quand on était incapable de gagner, mais qu’on ne voulait pas accepter sa défaite, on pouvait toujours la nier !

-Oooooh, mais en fait, je me rends compte que je n’ai pas besoin de vos costumes miteux ! Ça sera mille-fois plus simples, plus économique et plus esthétique de le faire moi-même !!

Il s’en alla, satisfait, mais se retourna brusquement. Il voulait en remettre une couche. Après tout, le mot d'ordre de Chris était " toujours plus " !

-ET CE SERA SURTOUT PLUS ECO-RESPONSABLE !!!

☼☼☼

Il était 17h. Il arriva sur le pont, où un petit buffet attendait les voyageurs (était-ce des grains de riz, ou de petits vers ?)
Tous se retournèrent. Et pour cause : il était magnifique. En un temps record (très exactement 47 minutes), il avait réussi à construire la treizième merveille du monde. Sur un ralenti digne d’un Fast and Furious, il traversa le pont, gonflant ses pecs virils sous son costume. Avec leurs déguisements miteux achetés chez ce sale vendeur, et leur foulard pour se voiler la face, ils n’étaient rien comparés à lui.
La star de la soirée était-là, et voilà à quoi elle ressemblait :


Spoiler:
 

- Ladies and Gentleman, laissez passer CardMan !

Maintenant, il avait plusieurs objectifs. Trouver l’alcool. Trouver des jeunes avec qui boire l’alcool. Trouver des coups foireux à faire avec les jeunes. Trouver le DJ et lui demander de passer autre chose que “Ça fait rire les oiseaux” de la compagnie Créole.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Aiden D. Sanders
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Aiden D. Sanders
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
Messages :
684
<span id= :
1256
Date d'inscription :
16/04/2018
Origine :
Long Beach en Californie
Âge :
24
Métier :
Eternel étudiant et futur comique
Avatar :
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
DC(S) :
Ebo Orike


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue30/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (30/150)

"AU BAL MASQUÉ, OHÉ OHÉ !"

Il était 14h quand j’ouvris les yeux pour la première fois de la journée. La soirée d’hier s’était éternisé jusqu’au petit matin. Et la soirée déguisée était aujourd’hui. Je me levai dans un grognement, et gagnais la salle petite salle de bain de ma cabine, en manquant de peu de m’exploser un orteil contre un bout de bois dans ma chambre. Qu’est-ce qu’il foutait là ? Telle n’était pas la question.

En ouvrant la porte de ma salle de bain, j’arrivais face au miroir. Et je vomi. A quatre pattes dans mes toilettes. Ce que j’avais vu était terrible. J’avais des cernes. Moi. Le bel Aiden Dean Sanders. En prenant soin de tirer la chasse, je refermais le couvercle et m’asseyais sur le trône de porcel… de plastique. Me claquant les mains sur le visage, je me dis :

«  Aiden, ô mon bel Aiden au corp d’Appolon. Hier était une bonne soirée, mais interdiction de rater celle d’aujourd’hui. »

Et puis, la soirée du capitaine Crook, elle tombait bien. En fait, pour une raison qui m’échappe encore, un costume avait été laissé dans ma chambre, avec le bout de bois, avec un mot du Capitaine. « C’est pour toi mon mignon » qu’il avait écrit. Mais ce costume était … quelques peu dégradant pour ma beauté virile. Heureusement que j’étais très beau, sans quoi, je n’aurai pas accepté.

Après m’être lavé le corps, lavé le visage, lavé les dents, il fallait passer à une partie délicate de mon costume. L’épilation des jambes. Oui. L’épilation. Moi. Le bel Aiden Dean Sanders.

Et c’est ainsi que je demandais à une voisine de cabine de m’aider. Enfin, c’est ce que j’aurai voulu, mais honnêtement, j’avais pas envie qu’on me trouve faible face à l’épilation, donc finalement, je finis par le faire seul.

Deux heures après une intense souffrance, de la transpiration du au stress et à la douleur, un malaise, des pleures et des cris, je retournais prendre une douche. Mes jambes étaient irritées, et je maudissais le monde. Pourtant, je constatais au toucher qu’elles étaient incroyablement douces. Heureusement que le Capitaine m’avait laissé ce kit d’épilation. Bien que je trouvais ça bizarre. Il voulait me pécho ou quoi ?

Les mains sur les hanches, et lançant un regard défiant vers le costume, je me dis à moi-même : « Aiden, tu as une heure pour te préparer». Evidemment, j’avais été un peu trop ambitieux.

Après avoir passé une demi-heure à enfiler ce costume qui était … ma foi ce qu’il était, et une autre demi-heure à mettre le filet dans les cheveux et la wig (perruque), il fallait passer à l’étape cruciale : le make-up.

Une base claire pour la peau, un peu de fard à joue, du fard à paupière, un eyeliner, des paillettes et du mascara. Un lipgloss nude et j’étais bon. Je m’étonnais d’être aussi bon en maquillage, et encore plus de constater que j’étais … belle.  

Je sortais de ma cabine, en jetant un coup d’œil dans le couloir au préalable. Hors de question que les autres crétins du bateau sachent que sous ce costume et cette belle et gente demoiselle se trouvait, le beau, l’incroyable, le viril Aiden Dean Sanders. Pas que j’avais honte, mais j’avais une réputation à tenir quand même.

Et voici le costume d'Aiden:
 

En arrivant sur le pont, je marchais timidement. Finalement j’étais pas trop à l’aise dans mon costume, et le volume de ce dernier m’empêchait de véritablement bouger librement. Je n’avais plus qu’une idée, me glisser jusqu’au bar du barman Crook, me prendre des bons cocktails et les siroter jusqu’à ce que je ne sente plus le sol sous mes pieds.  Je ne pouvais évidemment pas m’assoir, donc après avoir mon cocktail en main, je le sirotais en secouant les hanches légèrement.
J’étais franchement pas à l’aise.

Codage par Libella sur Graphiorum


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Chris Russell
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Chris Russell
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
Messages :
135
<span id= :
616
Date d'inscription :
05/05/2019
Origine :
Portland
Âge :
23 ans
Métier :
Etudiant
Avatar :
mahiro • blast of tempest
DC(S) :
Nashoba Octohanacto


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue0/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (0/150)
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Vr3z

MON FABULEUX TITRE


Sur un rythme endiablé, au milieu de la foule, alors qu’il recherchait une activité, Chris se rendit compte de quelque chose…. Quelque chose de terrible.
Son costume.
Son si beau costume.
Il était d’un terrible inconfort !

Son casque de CardMan glissait d’un côté à l’autre de sa tête, et menaçait à chaque pas de tomber et révéler son identité secrète. De plus, tout le scotch et le cellophane qu’il avait appliqué sur ses bras pour faire ses manches de CardMan tiraient sur ses poils de bras et de jambes. La douleur était à la limite du supportable dans certaines positions.

Mais CardMan ne se démonta pas pour autant, non. CardMan avait beaucoup trop d’honneur, et de fierté pour retirer son merveilleux costume. Il allait plutôt prendre le meilleur remède contre ce genre de désagrément.
...
Vous avez deviné, je crois. Sinon vous ne connaissez pas Chris. Et si vous ne connaissez pas Chris, c’est autant une chance pour vous qu’une énorme tristesse…

C’est sur ses pensées que le regard du justicier cartonné, à moitié gêné par les trous mal placés de son casque, fut attiré par une palette de couleur vivante. C’était une jeune fille, à en juger par toute la féminité et la vitalité qui transparaissait dans son costume. Il décida alors, pour une raison inconnue, que ce serait elle. Elle qui serait sa victime du soir. Elle qui serait le fidèle acolyte de CardMan.
Alors, CardMan se mit en mode drague.

Pourquoi, me direz-vous ? Car si vous savez qui est Chris, et quel genre d’énergumène il a envie d’amener dans son lit, cela doit vous étonner.
Et bien la réponse est très simple.
Parce que Chris n’était que séduction, constamment, sans arrêt. Une séduction lourde et bien bof, peu importe la personne en face.
Pour faire simple, le mode de communication de Chris, c’était la drague lourde et bof.

Après, ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit. Ce n’est pas parce que Chris est constamment en mode drague que les gens le perçoivent comme un dragueur. Les témoignages le décrivent plutôt comme un excentrique bien insistant. En réalité, il n’y a que Chris qui se voit comme un tombeur du genre humain.

Bon, suite à ces réflexions, il s’avérait que “mode drague” n’était une expression adaptée que pour Chris. Disons plutôt que Cardman s’était mis en mode excentrique, insistant et incroyable peu disposé à faire attention aux autres.
En mode Chris quoi....

Il fit une révérence grandiloquente qui manqua de faire tomber son casque.


-Bonsoiiiiir gente damoîselle ! CardMan, pour vous servir ! Vous me semblez bien seule, et cette soirée, bien chiante. Est-ce qu’il vous siérait d’être mon acolyte pour un soir ?


Ladite demoiselle était très jolie. Voir magnifique. Chris la trouva instantanément prude et ingénue. Le genre de personne qu’il avait trèèèès envie de pervertir.
Et bizarrement, elle avait quelque chose de familier, aussi.

Il demanda deux shot, ceux qu’il avait l’habitude de prendre avec Aiden.
Qu’est-ce que ce con lui manquait…

*T’es où, mon chou de bruxelle ? Je m’ennuie sans toi…*
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Aiden D. Sanders
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Aiden D. Sanders
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
Messages :
684
<span id= :
1256
Date d'inscription :
16/04/2018
Origine :
Long Beach en Californie
Âge :
24
Métier :
Eternel étudiant et futur comique
Avatar :
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
DC(S) :
Ebo Orike


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue30/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (30/150)

"AU BAL MASQUÉ, OHÉ OHÉ !"

« Bordel ce que j’me fais chier » pensais-je de manière parfaitement aigrie. Faut dire que la soirée de la veille avait laissé une belle marque invisible, fort heureusement car si j’avais une terrible cicatrice sur mon beau corps, je me serai jeté par-dessus bord. Cette marque ? La gueule de bois.

En fait, j’étais je pense, complètement déconnecté de la réalité. Je phasais sur n’importe quel passant en me disant que sous leur masque, ils étaient tous plus laids les uns que les autres. J’étais l’îlot paradisiaque de ce rafiot.

Puis je n’étais vraiment pas à l’aise. Le costume premièrement, mais je radote. Le pire était le regard du Capitaine Crook qui me trouvait « délicieuse » et qui me faisait constamment des clins d’œil. Je ne me sentais presque pas en sécurité. Ne s’était-il pas promis un amour indéfectible envers sa belle Wreck ? Pourquoi j’avais l’impression qu’il me draguait ? Rien n’allait.

Je cherchais dans la foule quelqu’un qui pourrait me sauver. Mon preux chevalier qui terrasserait ce vil vieux loup de mer. Un chevalier dans une magnifique armure. Je plissai soudainement les yeux. Je n’imaginais pas ladite armure en … carton.

« Ce costume est super moche, ce n’est pas possible. » Je ricanai comme la petite garce que j’étais au fond (on l’est tous un peu en somme) en sirotant mon cocktail alcoolisé (peut-être trop ?) dans mon costume opulent. J’étais définitivement le plus beau ce soir. Extravagant, parfait… bien que féminin.

Puis plus je zieutais le gigolo en armure de carton, plus je constatais qu’il se rapprochait, qu’il devenait de plus en plus visible. « Oh merde, dîtes-moi pas qu’il vient vers moi là. » Je manquais de m’étouffer avec mon Tequila Sunrise.

Je réfléchissais très rapidement au fur et à mesure que l’énergumène avançait. Le Crook lourdingue ou le bolosse en carton ? Je pesais rapidement le pour et le contre, lorsque mon … « preux chevalier dans son armure éclatante » arriva à mon niveau, fit une révérence digne d’un spectacle de rue pourave, et m’invita à devenir son « acolyte » pour la soirée.

Je clignais des yeux rapidement pour me sortir de mes pensées et encaisser cette révérence qui était ce qu’elle était, et affichais un sourire memesque sur ma face.

Ledit sourire memesque:
 

Sa manière de parler me faisait étrangement penser à Chris, mais sans plus me poser de question, et essuyant un nouveau clin d’œil suggestif de la part du Capitaine, je me retournai vers le chevalier en carton et m’exclamai, en forçant ma voix dans des tons plus féminins :

- Comme c’est tentant ! Avec plaisir !

En voyant les deux shots dans les mains de mon preux chevalier, je ne pus m’empêcher de penser à Chris. Ces shots là, c'était nos préférés, des Cucarachas. En arquant un sourcil dans sa direction avec un geste de la main que l'on pouvait traduire par "C'est pour moi?", je trinquais avec l'inconnu. Cul sec.

Mission numéro première : se débarrasser du vieux Crook : accomplie.  J’avais envie de passer une bonne soirée, mais mon mal de crâne ne voulait pas passer. Et vous savez ce qu’on dit, il faut combattre le feu par le feu … Alors je combattrai la gueule de bois par l’alcool. Je sais. En plus d’être beau, je suis intelligent. Que voulez-vous ? Mère nature m’a incroyablement gâté.

- Et si on allait chercher une bouteille pour se poser dans la piscine et papoter un petit peu ? Histoire d’apprendre à mieux nous connaître ? Tu sais, j’ai une de ces soifs !

Il allait probablement me prendre pour une fille facile, mais la vérité était que j’étais un homme facile. En toute honnêteté, j’avais VRAIMENT envie de m’amuser ce soir, et je n’étais pas contre propager la malice et l’espièglerie sur ce pont où tout se passait un peu trop bien à mon gout. J’avais envie de faire quelque chose d’énorme. J’avais envie de marquer les esprits.  .

Codage par Libella sur Graphiorum


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Chris Russell
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Chris Russell
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
Messages :
135
<span id= :
616
Date d'inscription :
05/05/2019
Origine :
Portland
Âge :
23 ans
Métier :
Etudiant
Avatar :
mahiro • blast of tempest
DC(S) :
Nashoba Octohanacto


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue0/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (0/150)
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Vr3z

MON FABULEUX TITRE


La belle demoiselle lui adressa un sourire parfaitement naturel et accepta sa demande. Victoiiiiiiire ! Il avait un partenaire de jeu pour la soirée ! (Il s’imagina un succès “Un compagnon a rejoint votre quête” comme dans les jeux vidéos. Il ne jouait pas des masses aux jeux vidéos, mais dans le contexte, il trouvait ça marrant.)
Elle accepta également un des shots. Ils trinquèrent, et ce fut le début d’une longue descente vers le pays de l’alcool et la débauche. Il galéra à faire passer le verre sous son casque de carton, mais parvint tout de même à boire sans dévoiler son identité secrète. Avait-il honte ? Absoooolument pas. C’était un bal masqué, il se devait donc de rester anonyme. Sinon, où était le fun ? L’alcool lui fit plisser les yeux et il contracta la mâchoire, mais le goût lui rappela avec délice son compagnon parti trop tôt. Bien sûr, ledit compagnon n’était absolument pas parti, juste introuvable, mais Chris trouvait que la phrase sonnait bien.

Quelle était la prochaine étape ? La demoiselle lui proposa une petite discussion au coin de la piscine avec une bouteille. Oulah, elle avait l’air intéressée par Chris, la pauvre. Mais soit, pour ce soir, il pourrait jouer le rôle du chevalier servant de carton ! C’était un bal après tout. Après minuit, il reprendrait son statut de gay extraverti. Mais ce soir, il serait CardMan. Il prit délicatement le verre à shot vide de la main de la belle et le déposa sur le bar. Puis il fit un baise main en s’inclinant (ou plutôt, il appuya son casque de carton sur la main en question)


- C’est une riche idée, belle demoiselle.


Il se redressa et alla vers le bar, afin de commander une belle bouteille de rhum arrangé rien que pour eux. Il remarqua que le capitaine ne l’écoutait absolument pas, se contentant de faire de lourds clins d’oeil à sa compagne. Miséricorde. Ça donnait la chaire de poule. (Bien sûr, il ne fit absolument pas le parallèle avec ses propres techniques de séduction. Il se voyait, à tort, bien plus fin que ce beauf) Il finit par capter son attention, obtenu sa bouteille de rhum (à prix fort, mais ils s’en foutait. Il avait un prêt étudiant) et s’en alla. Il posa un bras protecteur sur les épaules de la demoiselle et l’emmena vers la piscine en fusillant le capitaine du regard. Foi de Cardman, cet étron ne toucherait pas à un cheveux de sa belle !
Arrivés aux transats, il se posa (et s’empêcha d’échapper un cri en sentant le scotch de son costume lui tirer les poils), sortit la paille qu’il avait prise au bar et entama la bouteille, avec plus de facilitée cette fois. Il tendit ensuite le rhum à sa nouvelle amie avec un sourire parfaitement dissimulé par son casque.


- Je me trompe, où tu as tapé dans l’oeil de ce vieux crad’ de Crook ? T’as pas de chance, Princesse. Il est vraiment immonde. Ça me fiche la chaire de poule.


Il parcourut la piscine du regard. Les gens n’osaient pas se baigner, du fait qu’ils étaient en déguisement. Pff, bande de looser. Lui non plus de pouvait pas profiter de la piscine. Mais il avait une bonne raison. L'eau, c'était la kryptonite de CardMan.


-J’suis sûr que c’est lui qui était à la vente des costumes ! Cet arnaqueur de mes deux ! Même moi, il me rend dingue, c’est dire ! J’aimerais bien le voir les quatres fers en l’air sous un tas de déchet, tiens ! Ça lui ferait les pieds, à ce bouffon.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Aiden D. Sanders
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Aiden D. Sanders
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
Messages :
684
<span id= :
1256
Date d'inscription :
16/04/2018
Origine :
Long Beach en Californie
Âge :
24
Métier :
Eternel étudiant et futur comique
Avatar :
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
DC(S) :
Ebo Orike


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue30/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (30/150)

"AU BAL MASQUÉ, OHÉ OHÉ !"

« Belle demoiselle » ? Boh, c’était pas pour me déplaire. Bien que ma virilité en prenait un coup, j’acceptais son compliment avec un petit gloussement. Y’a pas à dire, en nana, j’avais vraiment l’air trop bonne et trop mignonne. Je ne sais pas ce que je trouvais le plus attirant chez moi, accoutré de la sorte. Mon make-up très « kawaii », ou encore cette jupe qui me dessinait une taille que je n’avais pas forcement ?
Lorsque mon preux chevalier vêtu de son armure en carton remarqua le comportement étrange de Crook, je ne pu m’empêcher de rire. J’étais pas fou. Crook était vraiment bizarre. En attrapant le rhum avec ma main délicieusement manucurée, je répondis à mon nouveau camarade de soirée :

- Carrément. Je ne sais pas pourquoi. En plus, c’est lui qui m’a donné ce costume, j’avais rien demandé moi… Si ca ne tenait qu’à moi, je serai venue déguisée autrement…

Je me coupais moi-même avant d’ajouter « Je serai venu déguisé en moi, le bel Aiden ». Fallait pas qu’il l’apprenne. J’avais pas trop envie de passer pour un gros pervers qui se déguise en fille. Et puis, je sais pas, j’avais l’impression que si je ne portais pas ce costume, d’une manière ou d’une autre, le vieux Crook l’aurait appris et j’en aurai entendu parler toute la soirée. Finalement, j’étais un peu un agent secret en mission infiltration. Puis ça me permettait d’évaluer la concurrence de la gente masculine dans ma quête transcendantale de pécho de la femelle. Bref, j’étais pas déguisé pour rien.

J’accompagnais Cardman en direction de la piscine. On allait pouvoir s’y poser et échapper aux regards étranges du Capitaine Crook. Sérieusement, ce type avait un problème, il devrait aller consulter. En marchant, j’alimentais la conversation :

- Je ne sais pas, tu ne trouves pas qu’il y a un truc de vraiment étrange chez ce Capitaine. Je veux dire, je ne suis pas une lumière, mais pourquoi est-ce que c’est vraiment le seul personnel à bord de ce bateau ? C’est pas super bizarre ?

Et je ne pensais pas si bien dire. Même si je ne m’étais pas vraiment posé la question jusqu’à présent, force était de constater qu’à présent, j’y songeais sérieusement. Mais je pris une gorgée de rhum, et aussi, mon questionnement disparu de ma tête.

- Mais oui, c’est très probablement lui qui les as vendu… Je veux dire, est-ce qu’il avait vraiment le choix ? Il est tout seul sur ce bateau pourri.

Puis en arrivant au niveau de la piscine, j’affichais une mine défaite. A quoi est-ce que je m’attendais de toute manière ? A une piscine exceptionnellement remplie pour l’occasion ? Pfff. Venant de ce radin de Crook, ça ne m’étonnait pas. La piscine était vide. Comme d’habitude.

- On va se caler au fond ?

Oups. Je devais faire un peu plus attention à mon vocabulaire employé. C’était pas vraiment digne d’une nana. Puis je sais pas, ce type, je le sentais bien. Il avait l’air sympa, un peu comme mon pote Chris. Mais c’est qu’il me manque ce mec !

Je trouvais notre périple un peu long sur ce rafiot, et j’avais qu’une hâte, arriver à notre destination, sur la première l’île. J’en pouvais plus de cette cabine trop petite. Et j’en arrivais même a regretter d’avoir pris part à cette croisière. Enfin, j’aimais beaucoup les soirées animées par le vieux Crook (malgré ses penchants extrêmement limites), je m’entendais bien avec quelques personnes sur ce bateau. Mais j’avais hâte de voir autre chose que du métal et cette piscine vide.

Pour chasser la vague de regret qui commençait à m’envahir petit à petit, je levais mon verre à mon nouvel ami dans un « Cheers ! » digne d’un bal de lycée, et bu la fin de mon verre cul sec.

Codage par Libella sur Graphiorum


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Chris Russell
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Chris Russell
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
Messages :
135
<span id= :
616
Date d'inscription :
05/05/2019
Origine :
Portland
Âge :
23 ans
Métier :
Etudiant
Avatar :
mahiro • blast of tempest
DC(S) :
Nashoba Octohanacto


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue0/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (0/150)
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Vr3z

MON FABULEUX TITRE


Ils discutèrent ainsi de Crook et de son étrange comportement. Chris en avait vu, des types pas net. Il les aimait bien, en plus. Alors il savait les reconnaître quand il les voyait, et il voyait que Crook était un des types les plus louches qu'il avait vu jusqu'ici. Il était mystérieux même. Ça faisait plusieurs fois que Chris se demandait s'il n'allait pas tenter de percer cette énigme qu'était le vieux capitaine. Mais sans Aiden, son petit champignon à la crème, l'aventure lui donnait bien moins envie. Certes, il avait l'habitude de se lancer dans des plans craignos tout seul. Il était de ces personnes qui vivaient parfaitement bien avec elles-mêmes. Mais depuis qu'il était sur ce rafiot, ça le tentait moins. Peut-être était-ce parce qu'il était venu surtout pour passer du temps avec son meilleur ami. Sans lui, il n'avait pas goût à grand-chose...

Il but encore quelques gorgées de rhum, réchauffant sa gorge et s'éloignant pas à pas de la sobriété. Aller Chris ! L'heure n'était certainement pas à la déprime ! Il s'était trouvé une charmante acolyte pour passer la soirée, alors il allait en profiter, non de Zeus ! C'était décidé, il allait se déchirer à cette soirée ! Il allait marquer les esprits, accomplir des exploits !

Assis sur son transat, il afficha une mine sincèrement étonnée (que personne ne put voir en raison de son accoutrement) quand la demoiselle lui proposa de se mettre au fond de la piscine. Était-ce une sbire maléfique dont le but était de charmer Cardman pour finalement le détruire avec de l'eau ? En regardant plus attentivement, il comprit. Merde ! Il aurait pensé que ce vieux con de Crook aurait rempli la piscine pour l'occasion ! Maintenant, il comprenait mieux pourquoi personne n'y allait.
Et bah, c'était fort. Cardman, pour la première fois de sa vie, pourrait aller dans une piscine sans mettre fin à sa vie d’héro de carton ! C'était merveilleux !



- Avec plaisir, princesse !


Et comme convenu, ils se "calèrent au fond "(Chris se dit que sortie de son contexte, cette phrase était très drôle) Même vide, la piscine était quand même éclairée. Le spot n'était pas si mal.


- Bon, et si on faisait un jeu pour s'échauffer ?


Il réfléchit intensément. Pour résoudre des équations, il n'y avait jamais personne, mais pour mettre en place des jeux d'alcool originaux, Chris était un génie.


- Je sais ! À tour de rôle, on essaye de trouver chacun une crasse que Crook nous a faite ! Celui qui a la pire boit deux gorgées. Et c'est une gorgée supplémentaire par tour !


Ils s'en donnèrent à cœur joie. Il faut dire qu'ils avaient tous les deux un tas d'anecdotes à raconter sur ce bon vieux loup de mer de Crook. Chris parla de la fois où ses draps, qui devaient être lavés, avaient uniquement été retournés et aspergés de déo à chiottes pour faire illusion (c'était du génie, Chris avait retenu la technique pour les fois où il ramènerait des conquêtes chez lui). Il raconta également la fois où il s'était rendu dans le bureau (était-ce un bureau ? Une cabine ?) de Crook pour trouver le numéro de cabine de quelqu'un. Crook était bien à sa place, assis à son bureau. Chris le savait parce qu'il le voyait très bien à travers sa porte vitrée pleine de fissures. Seulement quand il avait toqué, Crook lui avait adressé un regard, s'était levé et avait scotché une vieille feuille avec écrit "en pause" sur la vitre de la porte, puis était retourné s'asseoir. Il était revenu trois fois dans la journée, mais la pancarte "en pause" n'était toujours t'as partie.
Il parla également d'un des concerts de cornemuse de Crook qu'il avait été forcé de voir car les portes du bars avaient été fermés pour le concert. Un enfer pour les tympans. Bien sûr, il en raconta d'autres, mais ce serait trop long de toutes les décrires.
Chris fut tout de même celui qui bu le plus, car la demoiselle avait beaucoup plus d'anecdotes que lui. Mince, c'est qui avait vraiment l'air de bloquer sur elle, le Crook.

Durant le jeu, ils croisèrent un groupe, venu lui aussi voir comment c'était, une piscine sans eau. Ils discutèrent un peu. Chris identifia assez rapidement la chef de la bande. Il n'avait absolument pas retenu son nom, mais il fut marqué par sa classe. Les cheveux blonds platines, quand on avait la peau mate, c'était grave stylé, quand même ! (Par contre, il n'arriva pas bien à décréter en quoi ils étaient tous déguisée. Cardman, ça avait au moins le mérite d'être simple)

La discussion suivit son cours, et honnêtement, Chris n'y capta pas grand-chose. Les blagues sur la piscine vide, ça allait, mais pour le reste, le taux d'alcool dans son sang devenait trop élevé. Après avoir bien rigolé même s'il ne savait pas trop pourquoi (est-ce que c'était sa blague qui avait été drôle ?) le groupe décréta qu'une piscine sans eau, c'était vraiment pas terrible, et partit en leur disant au revoir.

La princesse et Cardman étaient de nouveau seuls, mais ça ne dérangeait pas Chris. Il aimait bien cette fille.



- Ils étaient sympas ! N'empêrche que c'est vrai que c'est pas foufou cette piscine sans eau. Ce radin de Crook est vraiment un sale... radin !


Il avisa des nouveaux arrivants se rapprocher de la piscine avec espoir, afficher une mine déçue, puis repartir. Quelle tragédie, vraiment... Chris poussa un soupir.

C'est là qu'il eut une idée.
Une très mauvaise idée.



- Hey princesse ! Ça te tenterait qu'on la remplie cette piscine ?! Histoire de rétablir un peu de fun et de justice sur le rafiot de cette vieille charogne de Crook ?





CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Aiden D. Sanders
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Aiden D. Sanders
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
684
1256
16/04/2018
Long Beach en Californie
24
Eternel étudiant et futur comique
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
Ebo Orike
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Irq4
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
Messages :
684
<span id= :
1256
Date d'inscription :
16/04/2018
Origine :
Long Beach en Californie
Âge :
24
Métier :
Eternel étudiant et futur comique
Avatar :
Yoshino Takigawa - Zetsuen no Tempest
DC(S) :
Ebo Orike


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue30/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (30/150)

"AU BAL MASQUÉ, OHÉ OHÉ !"

A l’annonce du petit jeu annoncé par mon preux chevalier, je ne pus m’empêcher de tressauter de joie. En applaudissant du bout de mes mains, j’écoutais les consignes avec impatience et malice. Un jeu était l’idéal pour briser la glace, même quand la glace était déjà brisée. Attendez, ça n’a aucun sens. Bref, les jeux, c’était cool, et moi, Aiden Dean Sanders, adorait gagner.

Cependant, je devais presque m’avouer vaincu après avoir entendu toutes les crasses que ce vieux Crook avait fait subir à Cardman… Le pire étant très certainement la cornemuse. Sans aucun doute. Faut dire qu’à chaque fois qu’il la sortait, sa cornemuse de malheur, on avait le droit à un remake des dents de la mer. Je me souvenais qu’une fois, moi-même était présent à l’un de ses concerts de torture, et j’y avais même vu un type s’évanouir, les yeux révulsés, de la bave qui s’écoulait de sa bouche. Ce soir-là, j’avais fait masse de cauchemars.

La soirée passait au rythme des sons endiablés du DJ Crook, et la bouteille était maintenant vide. Vide. Vide. Les mots raisonnaient presque dans ma tête. C’était marrant. J’étais euphorique d’ailleurs, parce qu’à chaque fois que Cardman parlait, je ne pouvais m’empêcher de me tordre de rire en constatant qu’une pile de carton parlait. Puis je redevenais calme en comprenant que c’était un déguisement, et qu’en dessous ce cachait un être humain. L’alcool faisait des ravages oui.

Un groupe était venu nous rejoindre à un moment, mais c’était un peu flou pour moi. En tout cas, je me sentais redescendre de mon nuage alcoolisé lorsqu’ils partirent, et qu’on se retrouva à nouveau tous les deux. L’euphorie était passée, et l’ennuie commençait à prendre le dessus. Heureusement, Cardman me proposa l’idée de la soirée, un truc génialissime à faire pour combler le trou béant que l’ennuie avait creusé dans ma tête.

- Moi, princesse du fun, jure sur mon honneur de justicière de remplir cette piscine. J’accepte votre mission, colonel Cardman !

La soirée prenait vraiment une tournure intéressante. J’avais ces espèces de papillons au niveau du cœur – ou de l’estomac, je sais pas, je suis pas docteur -  qui étaient inéluctablement le signe d’un fun imminant en approche. Mais comment allions-nous remplir cette piscine ? Pas la moindre idée.

- Colonel Cardman, auriez-vous une idée de la manière de remplir cette piscine, afin de rétablir le fun et la vérité sur ce paquebot moisi ?

Il était surprenant au vu de nos consommations qu’aucun de nous deux n’avaient vomis, néanmoins, ce n’était clairement pas des éclairs de génie qui nous illuminaient, puisque l’idée la plus stupide que cette terre n’ai jamais porté traversa mon esprit.

- OOH ! Colonel Cardman, j’ai une idée moi aussi. Et si … Nous remplissions la piscine vide de Crook avec de l’alcool ? La légende raconte que sur ce bateau, Crook aurait une distillerie capable de changer l’eau de mer en alcool. On est sur l’el dorado de la picole ! Pourquoi ne pas en profiter ? Il parait qu’il cache sa réserve incommensurable quelque part, dans une salle réservée au personnel du bateau, c’est-à-dire lui.

L’idée d’explorer ce paquebot moisi et de trouver quelque chose était excitante, même si je venais complètement d’inventer tout ce que je venais de dire à l’instant. Puis, il était vrai que le vieux Crook cachait forcement quelque chose sur ce bateau. Je veux dire, ce mec n’était pas clair, c’était un fait. Si ca se trouve , on allait au moins tomber sur ses papiers d’identité, et on pourrait négocier notre tranquillité contre la diffusion de son prénom. J’avais lu ça dans un comic une fois.

J’espérais très franchement que mon preux chevalier dans son armure de carton accepte de jouer le jeu avec moi, parce que s’il disait non, j’allais très honnêtement me jeter par-dessus bord, pour échapper à l’ennuie.

Codage par Libella sur Graphiorum


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Chris Russell
Voyageur
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Chris Russell
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
135
616
05/05/2019
Portland
23 ans
Etudiant
mahiro • blast of tempest
Nashoba Octohanacto
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Ictb
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Kxtg
Messages :
135
<span id= :
616
Date d'inscription :
05/05/2019
Origine :
Portland
Âge :
23 ans
Métier :
Etudiant
Avatar :
mahiro • blast of tempest
DC(S) :
Nashoba Octohanacto


XP:
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Left_bar_bleue0/150Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Empty_bar_bleue  (0/150)
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Vr3z

MON FABULEUX TITRE


Son acolyte accepta avec des étoiles dans les yeux, gratifiant ce bon Chris du grade de colonel. Dammit, il l’aimait de plus en plus, celle-là ! Elle jouait tout le temps le jeu. Foi de Cardman, s’ils ne finissaient pas cette soirée dans la mer pour cause d’ébriété, ils allaient devenir vraiment bons potes, elle et lui. Il s’y engageait.

*Même si personne n’égalera ce bon vieux Aiden dans mon coeur !* pensa-t-il avec nostalgie.

Mais l’heure n’était pas à la dépression ! L’heure était à l’élaboration d’un plan de génie pour accomplir leur destinée. Sa chère partenaire comptait sur lui ! Il se tint le menton avec la mine de quelqu’un qui réfléchit intensément. Dans ce genre de situation également, Chris n’avait aucun problème pour faire fonctionner ses petits neurones. Tous les efforts de ce type ne servaient qu’à un seul et unique but : le fun.


-Mmmm… Peut-être qu’en utilisant l’eau de mer. Si on prendre un tuyau...

Non, Chris. La gravité ne marchait pas comme ça.
Heureusement pour lui (et pour tous les voyageurs), princesse Kyary eut une nouvelle idée. Enfin, je dis heureusement, mais au final, l’idée en question n’était pas beaucoup plus intelligente. Mais au moins, elle avait le mérite de bien moins exposer nos deux acolytes au danger.
Les yeux de Cardman se remplirent d’étoile, et il joint ses deux mains, comme pour prier une déesse tombée des cieux. Une piscine d’alcool… MAIS C'ÉTAIT DU GÉNIE !
Mon dieu, mais comment avait-il fait pour ne pas y penser avant ! Une piscine d’alcool, ce serait juste un rêve éveillé ! C’était décidé, il produirait une piscine d’alcool ce soir.

Et s’ils échouaient...

S’ils échoutaient, il le marquerait comme un objectif de sa bucket list !


-Princesse, vous êtes une visionnaire ! Je suis ravi d’avoir à mes côtés une alcolyte aussi intelligente physiquement et mentalement que vous !


Pour accompagner ses paroles, ils posa un genoux à terre, la main sur le cœur. Son masque manqua évidemment de tomber, mais il le stabilisa d’une main. Son allégeance à la demoiselle étant terminée, il se releva avec un air sérieux (enfin, l’air le plus sérieux que pouvait prendre Chris en tout cas)

-Voici ce que je propose : On prend des vivres pour ne pas être à court pendant le voyage. On s’infiltre près de la cabine de Crook, et on trouve cette maudite distillerie !

Bien sûr, en admettant qu’il y avait une distillerie (ce qui était déjà hautement improbable) il ne songeait pas le moins du monde à comment ils transporteraient tout l’alcool jusqu’à la piscine. Mais bon, il n’y pouvait rien. Il avait des talents pour inspirer les gens, mais quand il s’agissait de mettre la main à la patte, avec Chris, il y avait toujours une testicule dans la rillette.

-Pour la première étape, ça va être très simple.


Il sortit de la piscine, non sans galérer avec son casque, et douiller sévère du fait de ses poils coincés dans le scotch. Ah, si ce n’était pas pour la beauté du scénario, il se mettrait à nu sans attendre. Il fallait être patient. Cette épopée n’en était encore qu’à son début, et l’identité du héro, elle, n’était toujours révélée qu’au dernier moment.

La scène se déroula au ralenti (dans sa tête tout du moins). Il mit ses mains en haut parleur, chose qui ne servait strictement à rien du fait de son casque en carton, et s’époumona à l’attention des fêtards.


-BIÈRES GRATUIIIIIIITES !

Certains relevèrent la tête, tels de petits lémuriens intrigués. Des “Bières gratuites” s’élevèrent de la foule, s’intensifièrent jusqu’à devenir un brouhaha. Les gens se levèrent et accoururent sur l’autre partie du pont, là où il y avait le bar. Avec un sourire satisfait que personne ne put voir, Chriss s’avança vers des transats où se trouvaient auparavants des jeunes en train de boire. Tout étudiant qui se respectait connaissait les moments bénis des bières gratuites, ainsi que les batailles avec la foule qui en découlaient. Et pour les autres, ils suivraient le mouvement. Vraiment, il était un génie. Il s’empressa de ramasser autant de bouteilles et de verres qu’il pouvait, et accourut vers sa belle.

-Haha, ça fera les pieds à ce vieux crouton ! Maintenant, fuyons avant que les gens ne découvrent la supercherie.

Et il se dirigea vers les couloirs du rafiot. DG Crook passait maintenant “Rasputin” de Boney M, qui accompagnait parfaitement bien leur escapade. Il se renversa la moitié de l’alcool dessus, failli déraper plusieurs fois mais parvint à se rattraper, le coeur battant. Entre l’ébriété, l’adrénaline et la musique, il se croyait dans un film d’action.

Quand ils furent à l’abri des regards, le soldat de carton déposa son butin au sol, le joignant à celui de son acolyte. Bon, pas mal de bouteilles n’était plus trop remplies, et probablement que la bière à l’intérieure était bien tiède et dégueulasse. Mais honnêtement, au taux d'alcoolémie où il en était, ça ou autre chose, ça faisait parfaitement l’affaire. Serrant les dents pour lutter contre la douleur de ses poils tirés, il fit craquer ses doigts et entreprit gauchement de verser les fonds des bouteilles un peu trop vides dans d’autres bouteilles un peu trop vides pour en faire des bouteilles pleines. Eh oui, en tant que colonel, il se devait d’être méthodique !


-Ok, on est pas trop mal ! On a quatre bouteilles de bières, et une grande bouteille cumulant tous les cocktails qu’on a trouvé. Celle-là, il désigna la grande bouteille d’un doigt, on va la garder pour le bouquet final. On va l’appeler “le cocktail Molotov”.

Il était inutile de préciser qu'aucune des bières mélangées ne portait le même nom, et que le cocktail avait maintenant une couleur brunâtre qui pouvait, entre autre substances, évoquer de la boue diluée.

Mais comme on disait, à la guerre comme à la guerre. Il fallait maintenant partir au front.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

L'oracle
Destin
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] VH8dC2p
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
30
703
17/08/2018
Céleste
Infini
L'oracle
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] VH8dC2p
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
30
703
17/08/2018
Céleste
Infini
Une image en 100x100 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] VH8dC2p
Une image en 150*80 :
Au bal masqué, ohé ohé ! [feat. Aiden] Wq32
Messages :
30
<span id= :
703
Date d'inscription :
17/08/2018
Origine :
Céleste
Âge :
Infini
Intervention de l'Oracle
Alors que vous vous apprêtez à entrer dans le bateau pour le bien de votre quête, vous vous rendez compte qu’un couple vous bloque le passage et n’est pas décidé à vous laisser passer, vous ignorant royalement.

Plusieurs options s’offrent à vous : 1) contourner le bateau pour accéder à la porte de l’autre elle, mais repasser par le champ de vision de Crook ; 2) grimper à l’échelle qui mène au cockpit du capitaine pour descendre ensuite dans le bateau, ou 3) tenter le tout pour le tout : vous mettre à la recherche du mystérieux passage « secret » qui mènerait aux entrailles oubliées du navire, une trappe légendaire dont la poignée est ornée d’un ruban noir à têtes de mort digne des plus beaux bracelets émo jamais portés.

Mais prenez garde à ne pas tomber dedans, Crook a tendance à oublier de la fermer, ce qui explique peut-être quelques étranges cas de disparitions de Voyageurs...

 
Contenu sponsorisé
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum