Revenir en haut Aller en bas

Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥

Léonore Mac-Mahon
Voyageuse
avatar
Une petite image :
Date d'inscription :
19/09/2018
Messages :
14


XP:
0/150  (0/150)
Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥ Sam 22 Sep - 0:00




Soleil couchant, corps se rapprochant ?

Don't hide yourself in regret
Just love yourself and you're set
I'm on the right track, baby
I was born this way


Un léger soupire s’empare de mes lippes alors que je ramasse mollement une brindille. Brindille de plus venant s’ajouter aux autres logées dans mes bras. Ce devait être des vacances de rêve. Voilà que je ramasse de quoi alimenter un feu de camp ! Pourtant, la croisière avait un bien commencé. Certes, le bateau ne payait pas de mine, mais il avait au moins le mérite d’exister ! Ce qui n’est plus le cas maintenant. Vous connaissez l’histoire de plouf le Wreck ? C’est Wreck qui rencontre une tempête et plouf le Wreck !  

Il y a encore une semaine, j’étais pépouze à profiter du Soleil et de la plage. De l’horrible cornemuse du capitaine aussi. J’espère que les profondeurs ont emporté cet instrument du Diable avec eux. Entre deux barbecues, le bon capitaine nous faisait des jeux. Dont des karaokés année 80 dont j’étais la Reine incontestée. Chaque jour était consacré à la paresse. Des vacances en somme ! Bien mérité dans mon cas, infirmière n’est pas de tout repos. Aujourd’hui, chaque jour est consacré à survivre. Ce qui est bien moins sexy, mais indéniablement utile.

Alors on s’est plus ou moins répartie les rôles. Pendant que certains s’occupent du camp, d’autres gèrent les vives. Tant qu’il en reste et je dois avouer ne pas avoir hâte de bouffer du singe ou je ne sais quoi quand on faudra chasser. Dans mon cas, en cette fin de journée je ramasse du bois. Non pas qu’on en ait besoin dans l’immédiat, mais l’ennuie commençait à se faire sortir. Le stresse aussi. Et si on restait coincé là ? Et si personne ne venait nous chercher ? On s’inquiétera de ma disparition au CHU. Ma famille aussi. J’aurai dû le sentir. Quand le vieux nous a lancé sur cette course à deux balles. Ça laissait présager de la suite !

Je continue mon petit chemin. Je suis assez éloignée du campement, mais alors que je me fais la réflexion de faire demi-tour avant de me paumer pour de bon. Un bruit m’interpelle. Un rugissement d’eau. Je fais quelques pas de plus et d’un revers de main, je pousse quelques feuilles. S’offre à moi une toute petite source d’eau claire. Le Soleil couchant se reflétant à la surface de l’eau. J’admire quelques secondes. Contemplant ce spectacle. Un peu de paradis dans cette croisière pourrie. Et si ? Je regarde derrière moi. Personne à part quelques oiseaux gazouillant dans les arbres. Je pose alors le bois par terre.

Et puis. Et puis, je retire mes vêtements. Mes sous-vêtements ensuite. Je trempe d’abord un orteil. Avant de m’asseoir dans l’herbe et de me laisser glisser. J’essaye de ne pas trop penser à ce qu’il peut y avoir sous mes pieds. J’étends mes bras sur le rebord de terre et bascule un peu ma tête en arrière. Fermant les yeux et détendant mes muscles. Savourant ce moment de répit.



love.disaster
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden D. Sanders
Voyageur
avatar
Une petite image :
Date d'inscription :
16/04/2018
Messages :
448


XP:
10/150  (10/150)
Re: Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥ Ven 5 Oct - 18:52

Soleil couchant, corps se rapprochant ?


La journée avait été péniblement difficile au camp. Le soleil descendait déjà, et heureusement. J’avais besoin de me reposer. Alors que certains se permettaient de ne rien faire du tout sur le camp, nous autres, les personnes utiles, devions nous démener deux fois plus. Les voir se reposer toute la journée, bailler aux corneilles, et pleurer sur notre sort m’énervait. Moi aussi je voulais que le bateau revienne : la quasi-totalité de mes produits de beauté étaient dedans mine de rien.

Tandis qu’en début de journée, certains étaient partis chercher du bois pour du feu, d’autres étaient partis pêcher, cueillir des fruits, ou encore chasser. Fort heureusement pour nous, l’île était une véritable mine d’or : nous trouvions de tout sur cette île. Les bananes poussaient à côté des carottes. C’était étrange, mais bon, qui s’en plaindrait ?

Pour ma part, étant « mauvais à tout » d’après mes supers camarades d’infortunes, et c’est ironique, ils ne voulaient pas que je m’occupe du feu, ou que j’aille cueillir des champignons, sous prétexte que je risquais d’intoxiquer le camp avec « mes » champignons vénéneux. Mais ce qu’ils ignoraient, c’est que j’avais déjà fait du camping moi aussi ! Bon … dans mon jardin, mais ça reste du camping.

J’avais donc choisi de continuer à faire la seule chose pour laquelle j’étais utile, et ce depuis mon arrivé sur l’île : l’exploration. Comme d’habitude, j’empruntais le chemin qui s’éloignait de la plage, en me rapprochant de la montagne. Plus je m’en approchais, plus j’avais une boule au ventre, et à chaque fois, je n’avais pas le courage de terminer la route seul. Un jour, je m’y aventurerai avec un groupe. Cette montagne m’intriguait beaucoup.

Alors que je marchais en m’enfonçant toujours plus dans la forêt, un bruit, un ruissellement pour être exact, attira mon attention. En me frayant un chemin au travers des buissons, ma vision s’ouvre une sorte de source d’eau. Je parcours les environs avec mes yeux, qui se posèrent sur une femme, qui me faisait dos. Elle avait l’air de bien profiter de sa baignade. En jugeant les vêtements posés au sol, je découvris rapidement l’identité de cette mystérieuse femme : Léonore.

Tant mieux, une des rares personnes que j’appréciais encore sur cette île ! Je m’avance vers la source d’eau , et agitant un bras en l’air et en parlant fort :

-Oh ! Salut Léo ! L’eau est bonne ? Quoi de neuf ?

Et puis, je réfléchis. Oui, après avoir parlé. Si ses vêtements – et ses sous-vêtements – étaient au sol, cela signifiait qu’elle était nue. Oups. Qu’est-ce que je suis bête. Maintenant, elle va penser que je suis un voyeur venu pour me rincer l’œil. Elle va crier à l’aide, me traiter de pervers, et je vais me faire tabasser par les gros bras du camp.

Mon sourire était crispé de gêne. Bravo Aiden, en voilà une bonne manière de commencer une conversation !
Codage par Libella sur Graphiorum // RP ft  @Léonore Mac-Mahon


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Voir le profil de l'utilisateur
Léonore Mac-Mahon
Voyageuse
avatar
Une petite image :
Date d'inscription :
19/09/2018
Messages :
14


XP:
0/150  (0/150)
Re: Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥ Jeu 11 Oct - 19:24




Soleil couchant, corps se rapprochant ?

Don't hide yourself in regret
Just love yourself and you're set
I'm on the right track, baby
I was born this way


Doux moment. Savourant l’instant. Un peu de repos finalement bien mérité. Oasis de quiétude dans cette tempête. L’eau caresse tendrement ma peau. Je me laisse glisser un peu plus. Doucement. Presque tendrement. L’eau passe au-dessus de ma poitrine.  Je prends une bonne bouffée d’air. Ouvrant de nouveau les yeux. Soupirant alors que je pense que ce n’est qu’un entre acte. Bientôt, il faudra retourner au camp. Me sécher je ne sais comment. Après cette baignade improvisée.

Quelques branches qui craquent. D’autres feuilles que l’on repousse. Autant de bruits qui me signalent que je ne suis plus seule. Seule dans l’eau. Nue. Toute nue. Oopsie… J’ai soudain l’envie de me cacher. Me laisser engloutir sous les flots. Retenant ma respiration. Trop tard. Une voix s’élève ! Je sursaute un peu. Surprise. Je me détourne. Me collant contre le bord. Seule ma tête hors de l’eau. « Aiden ! Tu m’as fait peur. » Je soupire. Ça va. Ce n’est que Aiden. Rien d’inquiétant. Je me détends.

« Ouais, elle est bonne. » répondis-je. Avant d’esquisser un sourire taquin. « Alors comme ça, tu me suis pour mater ? Petit voyeur… » Mon sourire ne fait que s’étirer un peu plus. Satisfaite de ma propre blague idiote. Je me doute que tu n’es pas ce genre de garçon. Enfin. Je ne pense pas ! Si tu l’étais, tu ne te serais pas montré. A moins que tu ne sois juste bête ? Possibilité à ne pas écarter… mais tu me fais rire la plupart du temps, alors je ne t’en veux pas. Parce que comme on dit dans la ligue des feedeurs, tant que c’est drôle. C’est worth ! Je ne suis d'ailleurs pas prête de la retrouver la ligue… Bah. Passons !

« Bah. Viens ! Tu vas pas rester planter là comme un idiot. » A ces moments, je me détourne. Te laissant un peu d’intimité. Me reposant de nouveau les bras contres le rebord. « J’ai trouvé cette source par hasard en ramassant du bois. C’est sympa. On en oublierait presque toutes nos aventures ! »




love.disaster
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden D. Sanders
Voyageur
avatar
Une petite image :
Date d'inscription :
16/04/2018
Messages :
448


XP:
10/150  (10/150)
Re: Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥ Ven 26 Oct - 11:31

Soleil couchant, corps se rapprochant ?

Le soulagement de Léonore quand elle me vit provoqua en moi un certain soulagement. Ses épaules semblaient se détendre et ses yeux avaient perdu cet éclat de surprise. Mon sourire était toujours crispé de gêne, et je sentais une goutte de sueur froide descendre le long de mon dos.

Elle me parlait sans gêne de la température de l’eau, alors que moi, j’étais planté là, comme un benêt. Finalement, sur le coup, je me disais qu’elle penserait à une belle coïncidence. Mais, car dans toutes les belles histoires, il y a toujours un mais, son insinuation comme quoi j’étais venu mater me donna des grosses bouffés de chaleur.

J’étais foutu. Elle allait crier à l’aide, et je vais vraiment me faire tabasser.

Et lorsqu’elle me proposa de venir la rejoindre dans l’eau, j’ai cru que j’allais m’évanouir à cause du manque d’air… Parce qu’elle, elle n’en manquait pas d’air ! J’étais terriblement gêné, et elle, elle me proposait de venir la rejoindre, comme ça ? Mais … Mais …

Remarque, mon pote Chris me dirait très probablement « Ben qu’est qu’t’attend Aiden, fonce ! » ! Oui mais voilà, moi je préfère les femelles plus durs à attraper, genre Soraya. Quoi que Léo est super jolie ! Mais … Mais …

J’avais du mal à penser correctement, alors sans m’en rendre compte, quand j’ai pu mettre dans l’ordre dans ma tête, j’étais dans l’eau, en face de Léo, les mains dans les poches.

Les poches …

Et merde, j’avais oublié d’enlever mes vêtements. J’aurai pas enlever mon caleçon, mais bon, là j’avais gardé le short, la chemise, et je n’avais même pas pris la peine d’enlever mes chaussures. Mais à quel point je pouvais être stupide ? Et si ce n’était que ça…

A présent, je lui posais des questions sans trop de rapport, pour éloigner cette gêne intense depuis tout à l’heure :

- Donc, tu faisais quoi dans la vie avant ? J’ai entendu dire que t’étais infirmière … Tu bossais dans quel coin ? Moi je suis déjà allé voir une infirmière une fois, elle m’a fait un vaccin… Mon père disait que c’était dommage que ça ne marche pas contre la connerie…  
Codage par Libella sur Graphiorum


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Voir le profil de l'utilisateur
Léonore Mac-Mahon
Voyageuse
avatar
Une petite image :
Date d'inscription :
19/09/2018
Messages :
14


XP:
0/150  (0/150)
Re: Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥ Mer 31 Oct - 19:03




Soleil couchant, corps se rapprochant ?

Don't hide yourself in regret
Just love yourself and you're set
I'm on the right track, baby
I was born this way


Je passe négligemment une main dans mes cheveux. Pendant que tu retires tes vêtements. Je sens mes joues rosir à l’idée de ce qui peut arriver. Ma foi, t’es mignon. Peut-être pas très malin, mais tu me fais souvent rire. Et puis. Tout autour de nous… ce désastre. Le stresse de ne pas savoir si l’on va rentrer chez nous. Un peu de réconfort ne serait pas de refus. Une chance que ma cire ne soit pas portée disparue. Au moins, j’ai les jambes toutes douces ! Je pose une main sur ma tête. Préparant mon plus beau sourire mutin quand… quand… Quoi ? Qu'est-ce que tu fous ?

J’écarquille les yeux. Ma bouche s’ouvre, mais ne sort aucun son. Médusée. Je reste là à te regarder glisser dans l’eau… tout habillé ! Ma main qui soutenant ma tête glisse maintenant contre mon corps. Je ne bouge pas. Je crois que j’ai un moment d’absence. Error 404. Relancez le système. Attends. Attends. Une minute ! Est-ce que tu viens le plus sérieusement du monde de te baigner avec tes fringues ? Je ne réagis même pas quand tu me poses des questions sur mon métier. « Quoi ? Euh. Ouais, je suis infirmière… Mais. Aiden… »

Dernier regard interloqué. Perplexe. T’as pas l’air très à l’aise. « Aiden… T’as oublié de retirer tes vêtements ! » Rien qu’à le dire à haute voix, c’est comme si cela ajoutait un peu plus de stupidité à l’action. Effectivement, il n’y a pas de vaccin contre la bêtise. Je finis par pouffer devant le ridicule de la situation. Mettant au passage ma main devant ma bouche. « Pardon, pardon… » D’un revers de doigt, je sèche une larme de rire. « Tu sais, si t’avais peur que je te dévore, t’avais qu’à rester en caleçon. Pas la peine de tout garder hein ! » lancé-je, taquine.




love.disaster
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden D. Sanders
Voyageur
avatar
Une petite image :
Date d'inscription :
16/04/2018
Messages :
448


XP:
10/150  (10/150)
Re: Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥ Mer 7 Nov - 16:49

Soleil couchant, corps se rapprochant ?

Et voilà. Comment j’allais rentrer au camp maintenant ? Avec des vêtements mouillés et des chaussures qui couinent à chaque pas, évacuant la quantité d’eau indésirable ? Maintenant, on allait me prendre pour un idiot, et je me ferai quand même tabasser ! Bah oui, qui aime les faibles ?

Au moins, j’avais le mérite de la faire rire. A mes dépends, mais au moins, elle ne s’est pas enfuie en criant à l’aide. Finalement, j’avais peut-être un avenir dans le monde du spectacle ? En tant que clown en tout cas, j’avais une chance oui.

Mais revenons à cette malencontreuse situation. Maintenant que mes vêtements étaient mouillés, ça ne servait à rien que je les enlève. Et pensait-elle que j’avais peur d’elle ? Non, messieurs, non ! Certainement pas. Moi, Aiden Dean Sanders, suis né pour être beau et supérieur à la populace. Alors, il était hors de question que Léo pense que je suis un teubé coupé de poule mouillée (sans jeu de mot pour une fois). J’allais me rattraper, pour sûr. Je m’esclaffais alors :

- Il fait terriblement chaud ces jours-ci, alors pour ne pas transpirer plus longtemps, j’ai décidé de laver et mon corps d’Appolon, et mes vêtements !

Je me mis une petite gifle mentale. T’avais pas pu trouver mieux que ça Aiden ? Félicitation, elle va finir par te prendre pour une véritable demeuré. Quoi que, cela n’était-il déjà pas le cas ? Ma simplicité d’esprit me perdra un jour, pour sûr ! Surtout que gêné comme j’étais, je n’osais pas porter mon regard sur Léo. Sérieusement, elle pensait à quoi en se baignant à poil dans les bois ? On ne sait pas ce qu’on peut trouver sur cette île carrément bizarre. Une fois, j’ai trouvé des carottes qui poussaient dans des arbres… Et je suis à peu près sûr que ce n’était pas normal.

Du coup, entre deux sifflotements (pour cacher tant bien que mal mon immense incommodité) le nez en l’air, je lui demandais :

- Et t’as pas peur que quelqu’un vienne nous attaquer ? Je veux dire, t’imagines, si là, d’un coup, y’a un aborigène du Cambodge, pays d’Amazonie me semble-t-il, arrive et veut nous étriper avec un AK-47 ? Tu fais comment ? Tu te tires à poil ? Tu vois, je prévois le coup. S’il arrive, je suis prêt à m’enfuir en criant, mais habillé !

Deuxième claque mentale. Au moins j’avais de l’imagination, bien que j’eusse un sérieux doute sur la géolocalisation du Cambodge, et de l’Amazonie. Faut dire que j’étais mauvais en géographie. Et en histoire aussi, puisque je ne me souvenais plus si les aborigènes existaient encore, et avec quoi ils se battaient.

Au moins, on allait peut-être pouvoir discuter normalement, en oubliant le fait que je sois encore habillé.
Codage par Libella sur Graphiorum


Chris, j'ai toujours cette photo de toi sur mon téléphone... Promis je l'envoie à ta mère quand je rentre.
Je ne suis jamais triste, parce que je suis trop beau pour l'être
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Soleil couchant, corps se rapprochant ? / Aiden ♥

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sujets similaires
-
» Armure du Dragonnier du Soleil Couchant [Armure magique] VALIDE
» Patrouille en forêt [PV Aubé + Tarte aux Pommes + Soleil Couchant]
» La Sirène...
» Se languir des miroirs. [Cascada]
» Ta chevelure rose bonbon scintillant sous les caresses réconfortantes du soleil couchant ... [PV Momo]